L’Europe et les paiements en liquide

FIC Expertise, le
L’Europe et les paiements en liquide

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, l’Europe avait envisagé de déterminer une limite sur les paiements en liquide que certain pays ont adopté. Les limitations peuvent être très différentes d’un pays à l’autre, allant de 500 € à 15 000 € (1 000 € pour la France), onze pays eux n’imposent aucune limite (Allemagne, Grande Bretagne, Irlande, Luxemourg…).

Cependant, le rapport diligenté par la Commission souligne que le fait de restreindre les paiements en liquide n’aurait que trop peu d’effet sur le financement du terrorisme. De plus, les consultations publiques ont démontré une large opposition vis-à-vis de nouvelles mesures restrictives qui seraient perçues comme attentatoires aus libertés individuelles.

Pour le moment, la commission européenne a donc pris la décision de ne pas légiférer sur le sujet, d’autant qu’une telle mesure peut avoir des effets néfastes sur l’activité des petits commerces.

Toutefois, elle souhaite étudier les effets de la limitation des transactions en liquides dans le cadre de la lutte contre le blanchiment.

Elle viendrait en complément de la décision de la BCE (Banque Centrale Européenne) de ne plus produire de billets de 500 €, trop populaire auprès du crime organisé.