DÉDUCTION COMPTABLE DES PETITS ACHATS: RÈGLES ET AMORTISSEMENTS

FIC Expertise, le
DÉDUCTION COMPTABLE DES PETITS ACHATS: RÈGLES ET AMORTISSEMENTS

En comptabilité, il existe une certaine tolérance pour la déduction des achats d’une valeur inférieure à 500 € HT. Cette tolérance concerne la comptabilisation en charges plutôt qu’en immobilisations.

La méthode de comptabilisation doit tenir compte des biens financés: usure dans le temps, avantages économiques futurs…


Cette tolérance concerne uniquement :

– les matériels et outillages (objets, instruments, machines…). Dans le cas d’une installation comportant plusieurs composants, tous les équipements sont inclus à partir du moment ou ils sont indispensables au fonctionnement.

– les mobiliers et matériels de bureau. A ce sujet, l’Administration apporte un complément d’informations “les dépenses de menus équipements de bureau (tels que corbeilles à papier, agrafeuses, pèse-lettres, timbres-dateurs, corbeilles à correspondance, boîtes à fiches, etc.) et, les dépenses d’acquisition de meubles « meublants » de bureau et de mobilier de magasins commerciaux, dont les achats au cours d’un même exercice sont limités, pour un bien déterminé, à un petit nombre d’unités” (RM BUR, député, n° 66314, JO AN 10/12/2001).


– les logiciels d’une valeur inférieure à 500 € peuvent être comptabilisés en charge. Pour ceux d’une valeur supérieure à 500 €, ils doivent être comptabilisés dans les immobilisations. Pour rappel, l’amortissement exceptionnel sur 12 mois ne peut plus être pratiqué. Une précédente brève avait déjà précisé la fin de ce dispositif.

N’hésitez pas à interroger votre expert comptable FIC Expertise

Source : BOI-BIC-CHG-20-30-10-20170301