Crédit d’Impôt pour la Transition Energetique et taux de TVA

FIC Expertise, le
Crédit d’Impôt pour la Transition Energetique et taux de TVA

Jusqu’au 31 décembre 2018, la réalisation de certains travaux dans des logements d’habitation peut permettre à vos clients de bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Toutefois, il est important de noter que, depuis le 1er janvier 2018, certaines dépenses de travaux ne permettent plus de bénéficier de cet avantage fiscal : il s’agit des dépenses liées à l’acquisition de chaudières à fioul et des dépenses d’achat de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées, de volets isolants et de portes d’entrée donnant sur l’extérieur.

Suite à l’exclusion de ces dépenses du bénéfice du CITE, la question s’est posée de savoir s’il était envisagé de remettre en cause l’application, à ces mêmes dépenses, de la TVA au taux de 5,5 %.

La réponse vient de nous être apportée à l’occasion d’une question posée au Gouvernement : c’est non ! Si les dépenses en cause ne permettent plus de bénéficier du CITE, le taux réduit de TVA à 5,5 % continue, toutes conditions remplies, à s’appliquer.

Source:

Weblex impot.gouv

Réponse ministérielle Maillart-Méhaignerie du 12 juin 2018, Assemblée nationale, n°649